FR UK ES

Comment choisir ses objectifs de l’année ?

Nahuel Passerat (Crédits photo ; David Gonthier / Pixel en  Cime)

Hey ! Premier article sur notre nouveau blog !  Il va être l’occasion pour moi de vous parler d’un point crucial de ce début d’année : le choix des objectifs.

Pourquoi un objectif ?

Que ce soit en marathon, en trailrunning, cyclisme ou triathlon, le choix d’objectifs est un élément important. Pourquoi ? Parce qu’ils vont conditionner en grande partie votre motivation durant vos séances d’entrainements tout au long de l’année et pour prendre du plaisir dans la pratique de votre sport favoris. Se fixer un objectif permet d’avoir un « fil rouge » tout au long de l’année pour chercher à s’améliorer et à atteindre la cible.

Ne pas se fixer un seul objectif

L’idéal serait de ne pas se fixer un seul objectif dans la saison, en effet différents cas peuvent arriver comme une blessure, un contretemps etc. et la saison pourrait s’arrêter prématurément.

Témoignage de Philippe, marathonien depuis 2002 :
« Dans la cas d’une préparation au marathon de Nantes par exemple, il serait idéal de programmer un 10kms pour avoir de la vitesse. A 5 ou 6 semaines du marathon, se fixer un semi-marathon permet d'augmenter le capital confiance du sportif et se situer. »

Vous trouverez plus d’informations sur la préparation du marathon ici.

Quelques pistes pour se fixer ses objectifs :

Les objectifs peuvent être divers : courir un 10kms, participer à un marathon, perdre du poids… Il faut surtout que ce soit le vôtre. Un bon objectif est précis, motivant, spécifique, et une fois atteint, gratifiant. Car le premier objectif est avant tout de progresser 

  • Augmenter les objectifs progressivement :

Découper l’objectif final en objectifs intermédiaires plus petit, en témoigne notre ambassadeur Nahuel Passerat pour ses objectifs 2018 :

« Cette année j’ai essayé d’y aller progressivement sur mes 3 objectifs de l’année : Ultra Trail Mont Gugan (Taiwan) 100kms et 10 000 de D+ fin mai, puis Euforia (Andorre) début juillet avec 230km et 20 000 de D+ en début juillet, pour finir par l’objectif de l’année le Tor des Géants mi-septembre, 330kms et 24 000m de D+ »

  • Préparer un objectif spécifique :

En effectuant par exemple des entrainements par rapport aux spécificités de la course. Pour le cas spécifique du marathon, alterner par exemple les séances d’endurance fondamentale et de fractionné.

Pour un trail en particulier ou une course de vélo, une préparation par rapport à la course peut être possible : reconnaissance du parcours, course à la frontale…
La diversité Il est déconseillé de se fixer la course « objectif » dès le début de la saison, en effet le manque de préparation pourrait être fatal pour l’atteindre, et la déception qui s’ensuit dure à avaler.

Pour y arriver, de plus en plus de sportifs sont adeptes des entrainements diversifiés, que ce soit le changement de terrain, seul ou en groupe, mais aussi le changement de sport, cela permet d’éviter la monotonie de l’entrainement. Ils se fixent donc plusieurs objectifs variés dans l’année.

Attention à la fatigue et à la monotonie, dans tous les cas il est important de se faire PLASIR, et de pas oublier d’avoir une nutrition adaptée 

Pour cela Meltonic a créé une gamme de packs sportifs spécifiques, avec des produits pour avant, pendant et après l’effort, pour aborder sereinement l’objectif de l’année. #OsezLeNaturel

Thomas & Vincent de l’équipe Meltonic

(Sources : ambassadeurs Meltonic, Le site du marathon de nantes)

Je donne mon avis

Pour donner votre avis, veuillez choisir une note entre 0 et 5 en cliquant sur les étoiles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.
Nos suggestions
Conseils associés